BLOG

Pages : < 28 29 30 [31] 32 33 34 >

la roseraie

mardi 22 avril 2014

Présentation de la roseraie qui se nappe de fleurs et de parfums...
mariage au château
mariage au château
mariage au château


À l’emplacement même de l’ancienne grange dîmière dont elle a hérité des murs : la roseraie. Cette fascination pour les jardins clos remonte à l’époque médiévale. Depuis, les treillages de la galerie en berceau ont disparu, comme étouffés par la glycine. Dans cet écrin de verdure, les buis et la charmille donnent le ton, sculptent le paysage. Des acteurs éblouissants, enivrants, éphémères, occupent cette scène tout au long de l’année. Ils naissent et se succèdent, portent les couleurs et les parfums du lys, du figuier, de l’églantier, de la clématite et de la lavande, du laurier, du chèvrefeuille, du jasmin et des roses trémières, de Damas, de Chypre, et de Marrakech. Perdue dans ces entrelacs, serpente la vigne sous le regard complice de Bacchus. De sa bouche jaillit une eau vive et transparente qui court de bassin en bassin.
mariage au château
mariage au château
mariage au château
mariage au château


The rose garden stands on the very spot where the old tithe barn used to be, and has inherited its walls. The fascination exerted by walled gardens dates back to medieval times. The trelliswork in the arched gallery has long since disappeared, as if strangled by the wisteria. Box and hornbeam set the tone in this green theatre, sculpting the landscape. Dazzling, dizzying and ephemeral actors take centre stage here all year round. They bud and bloom, harbouring the colours and the fragrances of lily, fig, dog rose, clematis, lavender, laurel, honeysuckle, jasmine and hollyhock, and roses from Damascus, Cyprus and Marrakech. Vines tangle and snake beneath the conniving gaze of Bacchus. Crystal waters gurgle skittishly out of his mouth to flow from pool to pool.
Pages : < 28 29 30 [31] 32 33 34 >
haut de la page